Accueil > Alternatives > 1 700 Hollandais deviennent propriétaires de leur électricité en 13 (...)

Alternatives

1 700 Hollandais deviennent propriétaires de leur électricité en 13 heures

Energie partagée

lundi 14 octobre 2013

Au Pays-Bas, une plate-forme de levée de fonds citoyens a permis de récolter 1,3 million € en seulement 13 heures auprès de 1 700 citoyens hollandais qui ont ainsi conjointement acheté leur propre éolienne.



La plate-forme Windcentrale a permis la vente des 6 648 parts coopératives de 200 € chacun, d’une éolienne Vestas de 2 MW. Avec cette récolte de fonds, elle a annoncé avoir atteint un record mondial de vitesse.

Chaque part correspond à 500 kWh de production d’électricité par an, sachant que la consommation moyenne d’énergie par ménage au Pays-Bas est de 3 500 kWh. Durant les 12 prochaines années, les 6 648 propriétaires seront directement connectés à cette éolienne et pourront consommer une partie de sa production.

En plus du prix des actions, les co-producteurs paieront également un forfait annuel de maintenance de la turbine (23 euros). Si les prix de l’éléctricité n’augmentent pas structurellement sur les 12 prochaines années, les bénéficiaires de cette production éolienne continueront de profiter de coûts d’éléctricité moins élevés que les autres consommateurs. Et si les prix de l’énergie s’envolent (ce qui est probable), les co-investisseurs feront de très importantes économies.

Windcentrale, basée à Amsterdam, a été fondée en 2010 dans le but d’accélérer la transition énergétique aux Pays-Bas. Au total, la levée de fonds via la plate-forme a déjà permis à près de 7 000 ménages d’acheter des parts d’éoliennes.

"On se doutait que les choses allaient bouger rapidement, mais personne n’avait anticipé cette ruée vers les parts éoliennes qui a eu lieu hier soir. Un nombre croissant de citoyens souhaitent générer leur propre électricité », indique Hans Reitsma, fondateur de Windcentrale.

« Installer des panneaux solaires sur son toit n’est pas toujours possible si bien que les parts d’éoliennes (...) donnent à toutes et à tous la chance de prendre les choses en main et de générer sa propre électricité renouvelable. En conséquence, l’intérêt pour nos parts coopératives d’éoliennes s’est révélé très important, et continue d’augmenter".



Merci de soutenir Reporterre :

Info

  • Un autre défi pour Syriza : stopper le saccage écologique de la Grèce

    Marie Astier (Reporterre)

    En Grèce, le parti Syriza est bien parti pour gagner les élections de dimanche. Mais si ce mouvement est prêt à rompre avec la politique néo-libérale, il n’a pas vraiment intégré l’écologie dans son programme. Toutes les luttes écologiques en Grèce en attendent cependant du mieux.

  • Le peuple de Lannion unanime contre un projet ravageur d’extraction de sable

    Julie Lallouët-Geffroy (Reporterre)

    Des milliers de personnes sont attendues ce samedi matin à Lannion, dans les Côtes d‘Armor, pour s’opposer à un projet d’extraction de sable dans la baie. Ils dénoncent les dangers de ce projet sur l’emploi et l’environnement, mais aussi le déni de démocratie.

Tribune

  • La forêt n’est pas une marchandise

    Sylvain Angerand (Les Amis de la Terre)

    L’apparente disponibilité de la forêt est un leurre. La forêt est un écosystème dont le bois est une ressource, certes renouvelable, mais limitée, et on ne peut penser uniquement la forêt en termes de rentabilité. Décryptage des Amis de la Terre qui alertent sur la diminution du gisement et les arbitrages à faire dans le cadre d’une transition écologique.

  • 2015, année du climat, année Alternatiba !

    Nathalie Delhommeau (Reporterre)

    Loulou JEDI dessine pour vous les prévisions climatiques 2015 ! Elle vous présente la carte du Tour Alternatiba, initiative citoyenne qui, sur cinq mille kilomètres, du 5 juin à Bayonne au 26 septembre à Paris, fera fleurir les alternatives aux changement climatique sur 180 étapes en France et en Europe !
    Alors que les Etats, profitent du brouillard onusien pour geler les négociations de la COP21, regonflons une citoyenneté qui fait grise mine !