Accueil > Société > Au fait, 2012 est l’année internationale des coopératives

Société

Au fait, 2012 est l’année internationale des coopératives

Organisation des Nations unies

jeudi 1er mars 2012


L’Organisation des Nations Unies l’Assemblée générale a adopté une résolution déclarant 2012 Année internationale des Nations Unies sur les coopératives le 18 décembre 2009.

La résolution de l’ONU intitulé « Les coopératives dans le développement social », reconnaît la diversité du mouvement coopératif dans le monde et exhorte les gouvernements à prendre des mesures visant à créer un environnement propice au développement des coopératives. Cliquez ici pour aller sur le site des Nations Unies IYC pour en savoir plus au sujet de la résolution de l’ONU et sur ​​les autres activités des Nations Unies IYC.

L’Année internationale des coopératives, ou IYC, célèbre une façon différente de faire des affaires, centrée sur les besoins humains et non sur la cupidité,et dans laquelle les coopérateurs possèdent et gèrent l’entreprise, pour s’en répartir collectivement les profits au lieu de les abandonner aux actionnaires.

Une Année internationale des coopératives permet d’attirer l’attention des gouvernements, de la communauté des affaires et, surtout, du grand public sur les avantages prévus du modèle coopératif.

Comme la voix mondiale des coopératives, la coopérative internationale Alliance cherche à tirer parti de l’Année internationale pour sensibiliser le public sur les coopératives à travers le monde.



Source : ONU

Lire aussi : Sauver les banques, mais les transformer en coopératives

Info

  • Les Calanques : leur parc national, leurs cabanons et leurs eaux polluées

    Clément Chassot (Reporterre)

    Dernier parc national en date, les calanques marseillaises sont connues pour leurs criques incomparables. Mais les rejets d’eaux usées de la métropole voisine ou ceux de lourds déchets industriels en pleine mer restent le gros point noir de ce site exceptionnel.

  • Corruption, pollution, consommation : les ravages du lithium en Argentine

    Alan Loquet (Reporterre)

    Les entreprises en quête « d’or blanc » se lancent dans l’exploitation du lithium à l’échelle industrielle. Principal débouché : les voitures électriques. Cette intensification minière aura des conséquences environnementales et sociales, sur fond de corruption et de conflits d’intérêts.

Tribune

  • Climat : Le Bourget doit être la conférence du peuple

    Yann Fiévet

    Il reste « cinq-cents jours » pour sauver le climat ! Cinq-cents jours avant la conférence du Bourget. Mais l’on ne peut se focaliser sur une conférence dont la duplicité des participants est connue et dont les actes n’ont jamais reflété les paroles. Pour sauver le climat c’est bel et bien par une profonde et puissante mobilisation citoyenne qu’il faudra passer. Mobilisation qui devra durer après la conférence du Bourget...

  • Le Sauvage, pionnier de la presse écologiste

    Mathieu Albouy (Reporterre)

    L’écologie politique est le produit d’une histoire. Ses fondamentaux viennent de l’agitation politique et culturelle des années 1970. La presse écologiste a joué un rôle essentiel pour la faire émerger et l’installer dans le paysage français. Le Sauvage, de 1973 à 1980, fut le plus lu de ces périodiques.

  • Les magistrats dénoncent la pénalisation systématique du mouvement social

    Syndicat de la magistrature

    La répression policière et judiciaire contre les mouvements sociaux est de plus en plus forte. Le Syndicat de la magistrature prend position : « Recourir à la pénalisation de ces luttes, c’est enfermer dans l’illégalité toute pensée contestataire et stigmatiser un mouvement social fait de lanceurs d’alerte, qui usent de la liberté de contester l’ordre établi. »