Accueil > Société > Au fait, 2012 est l’année internationale des coopératives

Société

Au fait, 2012 est l’année internationale des coopératives

Organisation des Nations unies

jeudi 1er mars 2012


L’Organisation des Nations Unies l’Assemblée générale a adopté une résolution déclarant 2012 Année internationale des Nations Unies sur les coopératives le 18 décembre 2009.

La résolution de l’ONU intitulé « Les coopératives dans le développement social », reconnaît la diversité du mouvement coopératif dans le monde et exhorte les gouvernements à prendre des mesures visant à créer un environnement propice au développement des coopératives. Cliquez ici pour aller sur le site des Nations Unies IYC pour en savoir plus au sujet de la résolution de l’ONU et sur ​​les autres activités des Nations Unies IYC.

L’Année internationale des coopératives, ou IYC, célèbre une façon différente de faire des affaires, centrée sur les besoins humains et non sur la cupidité,et dans laquelle les coopérateurs possèdent et gèrent l’entreprise, pour s’en répartir collectivement les profits au lieu de les abandonner aux actionnaires.

Une Année internationale des coopératives permet d’attirer l’attention des gouvernements, de la communauté des affaires et, surtout, du grand public sur les avantages prévus du modèle coopératif.

Comme la voix mondiale des coopératives, la coopérative internationale Alliance cherche à tirer parti de l’Année internationale pour sensibiliser le public sur les coopératives à travers le monde.



Source : ONU

Lire aussi : Sauver les banques, mais les transformer en coopératives

Info

  • L’écologie au coeur de la reconstruction politique : le dossier

    Peut-on encore croire à la politique ? L’écologie va-t-elle changer l’avenir ? Quelles solutions imaginer ? Quel doit être le nouveau rôle des partis ? Sur le terrain, les alliances fonctionnent-elles ?

    Quelques questions, et bien d’autres, auxquelles on commence à répondre, pour la Rencontre de lundi 6 octobre.

  • Par le TAFTA et le CETA, l’Europe ouvre la porte aux OGM

    Elisabeth Schneiter (Reporterre)

    L’accord de libre échange entre le Canada et l’Union européenne, dit CETA, ouvrirait en grand les portes de l’Union européenne et de la France aux OGM, une contamination de nos champs et de nos assiettes. Il semble évident qu’il en serait de même pour le TAFTA/TTIP.

Tribune

  • Reconstruire la politique ? A vous la parole, prenez-la !

    Les lecteurs de Reporterre

    Dans quatre jours, la Rencontre de Reporterre : « L’écologie au coeur de la reconstruction politique ».

    Vous avez lancé le débat : à vous la parole, ici.

    Comment, selon vous, reconstruire la politique ?

  • L’agriculture intensive et le bétonnage détruisent les sols

    Frédéric Denhez

    En France, vice-championne du monde en étalement urbain, 26 mètres carrés de terres fertiles disparaissent chaque seconde. Et les terres cultivées sont pour la plupart dégradées par le mariage de la mécanique et du chimique de l’agriculture moderne. Mais de plus en plus d’agriculteurs retrouvent le respect des sols et sortent du carcan idéologique de l’agriculture intensive.