Accueil > Ecologie > L’agriculture biologique se développe-t-elle ?

Ecologie

L’agriculture biologique se développe-t-elle ?

Elisabeth Mercier

jeudi 20 décembre 2012


http://www.reporterre.net/IMG/mp3/M...

Première mise en ligne le 6 novembre 2012

Elisabeth Mercier dirige l’Agence Bio (Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique)

Ecouter aussi : Comment l’agriculture bio se porte-t-elle ?

Info

  • Reporterre sur Radio Nova : M. de Margerie, le pétrole et le climat

    D’accord, Christophe de Margerie était un homme brillant et sympathique. Mais son action à la tête de la compagnie pétrolière Total était-elle bonne pour le climat ? Aux Etats-Unis, une campagne pour le « désinvestissement » des compagnies fossiles est lancée.

    La chronique de Reporterre sur Radio Nova : à écouter ici.

Tribune

  • Climat : les Européens scellent un accord médiocre et décevant

    Maxime Combes

    Les Etats européens se sont mis d’accord durant la nuit sur le Paquet énergie climat 2030. Un accord médiocre, comportant des objectifs très faibles sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, sur les économies d’énergie et sur les énergies renouvelables. Les Etats-membres de l’UE tournent le dos aux recommandations du GIEC et à leurs engagements de viser une limitation à 2°C du réchauffement climatique.

  • Repères pour mener des luttes non violentes - et victorieuses

    Geneviève Coiffard-Grosdoy

    La stratégie de la non-violence choisit et assume de modifier les rapports de force par la conviction et la mobilisation du plus grand nombre. Réflexions d’une militante non-violente de Notre-Dame-des-Landes, autour de cette notion et sur la question des limites à se poser dans un combat non violent.

  • En Charente-Maritime, Vinci veut construire un hyper-incinérateur... hyper inutile

    Paul Delègue

    En Charente-Maritime, Vinci mène un projet d’incinérateur de déchets ménagers. Problème : il est inutile. Une politique volontaire de réduction des déchets permettrait aux incinérateurs actuels d’absorber les besoins. Mme Royal a exprimé son opposition, mais de volte-face politique en renoncement des maires, le projet suit son cours...