Accueil > À découvrir > Lozère en transition

À découvrir

Lozère en transition

vendredi 25 janvier 2013

Lozère en transition, à Mende le 25 janvier et à Marvejols le 26 janvier.


Les membres du CCFD-Terre Solidaire, organisation Non Gouvernementale qui, depuis 1961, soutient et accompagne des initiatives de développement dans les pays du Sud et sensibilise ici, en France, aux enjeux de solidarité internationale (souveraineté alimentaire, partage des richesses, égalité hommes/femmes, gestion des conflits et paix, etc.), vous invitent

le vendredi 25 janvier, à Mende - 18 heures, à la Salle des associations

et

le samedi 26 janvier, à Marvejols - 18 heures, à la Salle du Cheval rouge

A un événement convivial d’information et d’échange autour de la TRANSITION.

Mais de quoi s’agit-il ?

La mouvance des Territoires en Transition apporte une réponse aux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui : écologiques (raréfaction des ressources naturelles, changement climatique, alimentation saine...) et socio-économiques (paupérisation et précarisation, individualisme...). Comme nos gouvernements peinent à prendre les mesures qui s’imposent, il nous revient à nous, citoyen-ne-s, d’inventer ensemble des modes de vie soutenables, solidaires et aussi joyeux que possible.

Afin d’illustrer les différentes formes que peut revêtir la Transition sur un territoire, nous vous invitons à la projection du documentaire En Transition 1.0, qui retrace avec clarté et simplicité différentes initiatives menées à travers le monde. Des citoyens de tous âges ont réuni leur volonté et leurs savoir-faire pour aller vers plus d’indépendance énergétique, de solidarité intergénérationnelle, inter-locale et internationale.

Après la projection de ce documentaire, nous vous invitons à un apéritif dînatoire et musical (duo violon/guitare folk - musiques du monde), au cours duquel nous échangerons et ferons émerger nos idées pour mener à bien, ici, en Lozère, une initiative de TERRITOIRE EN TRANSITION, sachant que notre département est riche, déjà, de nombreuses initiatives de ce genre ! A noter qu’une animatrice - form’actrice spécialiste de la Transition, Anne Amblès, sera présente pour animer la soirée. C’est l’occasion de nous interpeller collectivement et dans une bonne ambiance sur nos envies et nos motivations à devenir acteurs de changement !

N’hésitez pas à en parler à vos contacts et à communiquer l’information autour de vous.
A très bientôt, au plaisir de se rencontrer !

Cécile, Raphaëlle et les autres...

CCFD Terre Solidaire Lozère

Contact  : lozereentransition (arobase) gmail.com



Source : Courriel à Reporterre

Voir par ailleurs : Les événements de Reporterre

Info

  • Center parcs 1- démocratie 0. Dans l’Isère, le béton veut détruire deux cents hectares de forêt

    Andrea Barolini (Reporterre)

    À Roybon, près de Grenoble, un immense projet de Center Parcs menace un site gorgé de sources d’eau, de zones humides et d’espèces protégées, avec à l’horizon : nature en toc, béton et emplois précaires. Les citoyens sont contre, l’enquête publique et les experts ont émis des avis défavorables. Mais les politiques veulent leur Center Parcs. Les travaux ont commencé. La bataille aussi.

  • Quand le président de Total jouait l’imbécile au café du Commerce‏

    Myriam (Reporterre)

    Quand Libération donne la parole à M. de Margerie, ça donne une opération de com’ d’une heure et demie, sans débat ni contradicteur, où le PDG de Total livre avec émotion ses espérances pour l’avenir : « Ce que je souhaite pour 2030, c’est que les gens se parlent sans rentrer dans les vieux antagonismes. » C’est beau comme un puits de forage.

Tribune

  • CHRONIQUE - Et si on imaginait la fin de l’emploi ?

    Vincent Liegey

    Il faut questionner la notion de travail pour sortir d’une vision productiviste de la vie, qui sert surtout les tenants d’un système profondément inégalitaire. S’échapper de la « sacro-sainte croissance », « décoloniser nos imaginaires travaillistes afin de remettre l’économie et une vision comptable de la vie à leur place et sortir de la centralité de la valeur travail ! »