Accueil > Ecologie > Gaz de schiste : en Australie, 44 % des 5 000 puits forés émettent du (...)

Ecologie

Gaz de schiste : en Australie, 44 % des 5 000 puits forés émettent du méthane

22 septembre Sud

mercredi 24 avril 2013


Dans le gisement de gaz de houille australien Tara situé dans le Queensland, le Département des mines rapporte que près de la moitié des puits testés sur ce gisement montrent des signes de fuite.

Actuellement, plus de 5.000 puits de gaz de houille ont été forés dans le Queensland au cours des dernières années, et des dizaines de milliers d’autres sont prévus.

Le journal The Sydney Morning Herald publiait en novembre 2012 un article relatant l’étude et les tests menés par des chercheurs de l’Université de Southern Cross sur ce gisement gazier de Tara.

Ceux-ci montrent que les échappées de grandes quantités de méthane semblent provenir de fuites non détectées et que les niveaux de gaz à effet de serre trouvés à Condamine sont trois fois supérieur à celui des districts voisins du gisement,

Ces fuites de puits sont une caractéristique commune des gisements de gaz de houille exploités en Australie.

Un documentaire réalisé par l’équipe de télévision d’ABC sur ce gisement de gaz de houille à Tara révèle la présence de gaz dans les rivières qui sont polluées.

Il montre toute la duplicité du gouvernement qui délivrent ces autorisations de forage. Ce reportage apporte aussi des témoignages des riverains et habitants qui vivent à proximité du site de Tara et qui, à leur grande consternation, découvrent cette présence de gaz bouillonnant à la surface des eaux .

Le reportage en langue anglaise est à consulter ici ou ici.



Source : 22 septembre Sud

Photo : LeMonde.fr

Lire aussi : Gaz de schiste : la loi interdisant la fracturation hydraulique est menacée

Info

  • Au Testet, la police stimule la croissance en coupant les arbres

    Grégoire Souchay (Reporterre)

    Lundi 1 septembre, le déboisement de la zone humide du Testet, dans le Tarn, a commencé sous haute protection policière. Mais les opposants sont plus unis que jamais pour sauver les trente-huit hectares de forêt visés par la destruction.

  • L’État abandonne ses chevaux de trait

    Flora Chauveau (Reporterre)

    Le trait poitevin, l’une des neuf races françaises de chevaux de trait, est en péril. Alors que seulement soixante-et-une naissances ont été comptées en 2013, l’État vend ses sept mâles reproducteurs qui permettraient de préserver la génétique. L’association de la race souhaite racheter ces chevaux, notamment grâce au financement participatif.

  • Le vin bio transporté à la voile a le vent en poupe

    Marion Paquet (Reporterre)

    Vanessa et Christian ont jeté leurs bouteilles à la mer. Ce jeune couple fait commerce en Bretagne d’un vin particulier : il est transporté à la voile et conservé dans l’eau de mer.

Tribune

  • Une agriculture écologique et créatrice d’emplois est possible

    Rencontres nationales des agricultures

    Devant la disparition continuelle du travail agricole et rural, il est urgent de réagir. Il faut réduire les inégalités liées aux revenus en répartissant équitablement les aides entre les grosses exploitations et les plus modestes. Et rompre avec le système agro-industriel qui échoue à créer de l’emploi et à nourrir les hommes.

  • Une civilisation se termine et nous devons en bâtir une nouvelle

    Le Dernier Appel

    « Nous sommes pris au piège de la dynamique perverse d’une civilisation qui ne fonctionne pas si elle ne croît pas et qui, avec sa croissance, détruit les ressources naturelles qui la rendent possible. (...) Une civilisation se termine et nous devons en bâtir une nouvelle. » Et vite ! Voici le Manifeste « Le dernier appel » lancé il y a peu en Espagne.