Accueil > À découvrir > Alternatiba

À découvrir

Alternatiba

vendredi 4 octobre 2013


« Ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique ! »

Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, rend son cinquième rapport ce 27 septembre 2013, pour faire le point sur l’état du changement climatique en cours.

Le dimanche 6 octobre, une journée de mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Bayonne : Alternatiba, un véritable Village des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. Des milliers de personnes y sont attendues.

Son objectif est de :

- diffuser le message de l’urgence climatique, sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, interpeller sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;

- combattre l’effet possible de sidération, le sentiment d’impuissance et donc la démobilisation que peuvent provoquer la gravité et l’importance du défi climatique, en montrant que les solutions existent et qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emploi, porteuses d’un monde plus humain, convivial et solidaire ;

- appeler à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat.

Loin des fausses solutions - injustes, dangereuses et inefficaces - prônées par certains (géo-ingénierie, OGM, agro-carburants, marchés carbone, mécanismes de compensation, nucléaire etc.), des milliers d’alternatives aux causes du changement climatique sont en effet mises en pratique tous les jours par des millions d’individus, d’organisations, de collectivités locales dans les domaines les plus divers.

Agriculture paysanne, consommation responsable, circuits courts, relocalisation de l’économie, partage du travail et des richesses, reconversion sociale et écologique de la production, finance éthique, défense des biens communs comme l’eau, la terre ou les forêts, pêche durable, souveraineté alimentaire, solidarité et partage, réparation et recyclage, réduction des déchets, transports doux et mobilité soutenable, éco-rénovation, lutte contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, aménagement du territoire soutenable, démarches de préservation du foncier agricole, défense de la biodiversité, sobriété et efficience énergétique, énergies renouvelables, plans Virage énergie climat, villes en transition, sensibilisation à l’environnement, etc. : les alternatives existent, elles ne demandent qu’à être renforcées, développées, multipliées !

Nous pouvons ainsi continuer à changer concrètement les choses chacun-e à notre niveau, et également renforcer la dynamique, la prise de conscience, le rapport de force permettant d’avancer vers les bonnes prises de décisions tant au niveau local qu’au niveau global.



Source : Courriel d’Alternatiba

Première mise en ligne sur Reporterre le 6 août 2013.

Reporterre est partenaire d’Alternatiba et s’associe à son appel.

Lire :
- Lancement d’Alternatiba : « Si l’alternative est possible, qu’est-ce qu’on attend ? »
- A Bayonne, ça chauffe ! Dans un mois, Alternatiba.

Consulter notre Rubrique Alternatives

Info

  • Climat : échec à Paris des négociations sur les gaz HFC

    Emilie Massemin (Reporterre)

    Une centaine d’États se sont réunis cette semaine à Paris pour discuter des hydrofluorocarbures (HFC), un gaz à effet de serre très puissant. Les discussions n’ont pas abouti à l’adoption d’un amendement limitant leur usage. Mais la Chine et l’Inde assouplissent leur position.

  • « Contre la contestation des projets inutiles, l’État permet une justice d’exception »

    Entretien avec Stéphane Vallée

    Des rassemblements contre la violence policière se déroulent samedi 22 novembre. Ils visent à protester contre la répression très forte des luttes contre les destructions écologiques. Pour Stéphane Vallée, avocat d’activistes à Notre-Dame-des-Landes, « l’État associe la contestation aux grands projets dits inutiles et imposés à l’image du terrorisme, permettant ainsi une justice d’exception ».

Tribune

  • VIDEO - Loulou Jedi dit tout sur Tina, vieille star du X

    Nathalie Delhommeau (Reporterre)

    « Il n’y a pas d’alternative », Il n’y a pas d’alternative« , Il n’y a pas d’alternative » : dans cet écolo-coaching, Loulou JEDI démontre qu’il est plus que temps de cesser de se répéter cette petite musique thatchérienne et analyse les raisons du blocage de nos « élites » sur ce tube international « oil fashion ».

  • Pour le droit à refuser les grands projets inutiles... sans subir les violences policières

    Collectifs locaux

    Des manifestations auront lieu samedi 22 contre les violences policières. A Nantes, des « lettres d’auto-dénonciation » seront déposées au bureau du procureur. « Nous proposons à toutEs les participantEs à la manif d’apporter des idées nouvelles pour instaurer un climat de confiance, et donc de considérer comme un enjeu de s’abstenir de répondre aux provocations des flics ou s’en prendre aux biens matériels. »

  • CHRONIQUE- Non violent malgré tout

    Vincent Liegey

    Les violences d’Etat et de l’oligarchie s’intensifient. Face à elle, même si la colère est légitime, « utiliser la violence au nom de la lutte contre la violence est une impasse. » Il faut « au contraire ne jamais utiliser les outils du modèle que nous combattons et rester cohérent dans notre démarche. »