Accueil > À découvrir > Alternatiba

À découvrir

Alternatiba

vendredi 4 octobre 2013


« Ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique ! »

Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, rend son cinquième rapport ce 27 septembre 2013, pour faire le point sur l’état du changement climatique en cours.

Le dimanche 6 octobre, une journée de mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Bayonne : Alternatiba, un véritable Village des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. Des milliers de personnes y sont attendues.

Son objectif est de :

- diffuser le message de l’urgence climatique, sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, interpeller sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;

- combattre l’effet possible de sidération, le sentiment d’impuissance et donc la démobilisation que peuvent provoquer la gravité et l’importance du défi climatique, en montrant que les solutions existent et qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emploi, porteuses d’un monde plus humain, convivial et solidaire ;

- appeler à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat.

Loin des fausses solutions - injustes, dangereuses et inefficaces - prônées par certains (géo-ingénierie, OGM, agro-carburants, marchés carbone, mécanismes de compensation, nucléaire etc.), des milliers d’alternatives aux causes du changement climatique sont en effet mises en pratique tous les jours par des millions d’individus, d’organisations, de collectivités locales dans les domaines les plus divers.

Agriculture paysanne, consommation responsable, circuits courts, relocalisation de l’économie, partage du travail et des richesses, reconversion sociale et écologique de la production, finance éthique, défense des biens communs comme l’eau, la terre ou les forêts, pêche durable, souveraineté alimentaire, solidarité et partage, réparation et recyclage, réduction des déchets, transports doux et mobilité soutenable, éco-rénovation, lutte contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, aménagement du territoire soutenable, démarches de préservation du foncier agricole, défense de la biodiversité, sobriété et efficience énergétique, énergies renouvelables, plans Virage énergie climat, villes en transition, sensibilisation à l’environnement, etc. : les alternatives existent, elles ne demandent qu’à être renforcées, développées, multipliées !

Nous pouvons ainsi continuer à changer concrètement les choses chacun-e à notre niveau, et également renforcer la dynamique, la prise de conscience, le rapport de force permettant d’avancer vers les bonnes prises de décisions tant au niveau local qu’au niveau global.



Source : Courriel d’Alternatiba

Première mise en ligne sur Reporterre le 6 août 2013.

Reporterre est partenaire d’Alternatiba et s’associe à son appel.

Lire :
- Lancement d’Alternatiba : « Si l’alternative est possible, qu’est-ce qu’on attend ? »
- A Bayonne, ça chauffe ! Dans un mois, Alternatiba.

Consulter notre Rubrique Alternatives

Info

  • Le jardin sans pétrole - Dans la brume hivernale, l’émerveillement naît des détails de la nature

    Christine Laurent (Reporterre)

    Jardiner dans la grande ville ? Difficile. Alors Christine s’échappe toutes les fins de semaine, pour maraîcher et observer la nature. - La brume hivernale a recouvert le jardin où règne une atmosphère laiteuse et glaciale. Mais l’émerveillement surgit devant les gouttelettes d’eau de pluie accrochées à la branche d’un arbre et des champignons qu’on croirait venus des fonds marins.

  • Pour lire à Noël : Décroissance et combat contre les multinationales !

    Jean-Pierre Tuquoi (Reporterre)

    Deux livres inspirants pour Noël : dans Vivre la simplicité volontaire. Histoires et témoignages, des interviews de décroissants variées et passionnantes, relatant leur expérience. Et avec Les usurpateurs. Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir, Susan George dresse un réquisitoire convaincant de la mainmise des groupes transnationaux sur nos sociétés.

Tribune

  • Reporterre sans publicité, sans capitalistes, et en accès libre. Il dépend de vous

    Sivens, Roybon, Mille Vaches : Reporterre est là, le premier. Mais aussi sur le climat, les OGM, l’agriculture biologique, le traité transatlantique, les alternatives, la réflexion sur les grands débats écologiques... Le quotidien de l’écologie se développe rapidement, sans publicité, sans capitalistes, et en restant en accès libre. Il dépend de l’appui des lectrices et des lecteurs.

  • Dans le monde, les défenseurs de la terre sont persécutés

    Isabelle Kawka

    Le harcèlement et les persécutions à l’encontre des défenseurs des droits à la terre sont de plus en plus plus féroces. C’est ce que met en lumière un rapport alarmant de l’Observatoire pour la Protection des Défenseurs des Droits de l’Homme, rendu public il y a quelques jours,

  • CHRONIQUE - Décroissant ! Qu’il est difficile d’avoir raison tout seul...

    Vincent Liegey

    Susciter le débat est difficile quand on s’attaque à la société de croissance. « Comment s’ouvrir sans pour autant rompre avec la pertinence de notre pensée ? Comment être radical sans sombrer dans l’extrémisme ? (...) Comment s’ouvrir à l’autre pour ne plus avoir raison tout seul ? Car avoir raison tout seul, c’est avoir tort. »