Accueil > À découvrir > Alternatiba

À découvrir

Alternatiba

vendredi 4 octobre 2013


« Ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique ! »

Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, rend son cinquième rapport ce 27 septembre 2013, pour faire le point sur l’état du changement climatique en cours.

Le dimanche 6 octobre, une journée de mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Bayonne : Alternatiba, un véritable Village des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. Des milliers de personnes y sont attendues.

Son objectif est de :

- diffuser le message de l’urgence climatique, sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, interpeller sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;

- combattre l’effet possible de sidération, le sentiment d’impuissance et donc la démobilisation que peuvent provoquer la gravité et l’importance du défi climatique, en montrant que les solutions existent et qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emploi, porteuses d’un monde plus humain, convivial et solidaire ;

- appeler à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat.

Loin des fausses solutions - injustes, dangereuses et inefficaces - prônées par certains (géo-ingénierie, OGM, agro-carburants, marchés carbone, mécanismes de compensation, nucléaire etc.), des milliers d’alternatives aux causes du changement climatique sont en effet mises en pratique tous les jours par des millions d’individus, d’organisations, de collectivités locales dans les domaines les plus divers.

Agriculture paysanne, consommation responsable, circuits courts, relocalisation de l’économie, partage du travail et des richesses, reconversion sociale et écologique de la production, finance éthique, défense des biens communs comme l’eau, la terre ou les forêts, pêche durable, souveraineté alimentaire, solidarité et partage, réparation et recyclage, réduction des déchets, transports doux et mobilité soutenable, éco-rénovation, lutte contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, aménagement du territoire soutenable, démarches de préservation du foncier agricole, défense de la biodiversité, sobriété et efficience énergétique, énergies renouvelables, plans Virage énergie climat, villes en transition, sensibilisation à l’environnement, etc. : les alternatives existent, elles ne demandent qu’à être renforcées, développées, multipliées !

Nous pouvons ainsi continuer à changer concrètement les choses chacun-e à notre niveau, et également renforcer la dynamique, la prise de conscience, le rapport de force permettant d’avancer vers les bonnes prises de décisions tant au niveau local qu’au niveau global.



Source : Courriel d’Alternatiba

Première mise en ligne sur Reporterre le 6 août 2013.

Reporterre est partenaire d’Alternatiba et s’associe à son appel.

Lire :
- Lancement d’Alternatiba : « Si l’alternative est possible, qu’est-ce qu’on attend ? »
- A Bayonne, ça chauffe ! Dans un mois, Alternatiba.

Consulter notre Rubrique Alternatives

Info

  • Paris aussi souffre des projets inutiles : des supermarchés

    Antoine Lagneau (Les Amis de Reporterre)

    Depuis le 8 octobre, plusieurs dizaines d’habitants du dix-huitième arrondissement de Paris, regroupés au sein du collectif « Stop Carrefour », sont mobilisés pour s’opposer à l’implantation d’une énième enseigne de la grande distribution autour du quartier Simplon-Barbès. Un grand projet inutile, décidé sans aucune concertation et qui met en jeu des questions de démocratie et de gouvernance locale.

  • La Bolivie, déchirée entre extractivisme et protection de la Terre-Mère

    Anthony Laurent (Reporterre)

    Evo Morales a été réélu président de Bolivie pour un troisième mandat. Depuis 2006, le dirigeant bolivien doit composer entre développement socio-économique et urgence écologique. Mais l’extractivisme s’accommode mal des cultures amérindiennes, attachées à la protection de la Terre-Mère.

Tribune

  • EDITO - M. Hollande se fiche du monde

    Hervé Kemf (Reporterre)

    M. Hollande prétend résoudre la question des projets contestés en lançant un « chantier sur la démocratie participative ». Mais des modalités de consultation locale existent déjà dans la loi. Sauf que l’Etat, et les préfets qui obéissent à M. Hollande, ne les respectent pas.

  • RENCONTRE de REPORTERRE : Projets inutiles, la victoire est possible !

    Du Testet à Notre Dame des Landes, de Gonesse à Roybon, de Bure au Lyon Turin, les batailles contre les projets inutiles deviennent centrales. Alors que les luttes s’intensifient et remportent des vrais succès, Reporterre organise sa prochaine rencontre lundi 1 décembre : « La victoire est possible ! » Stratégies de luttes, coordination des opposants, résistance au discours des pouvoirs : la soirée promet d’être intense.

  • Éloge de la ZAD

    Des zadophiles non fanatiques de Nantes, Grenoble, de Carcassonne, et d’ailleurs

    « Ce qui a été visé dans la nuit de Sivens, c’est le scandale que représente l’existence même des ZAD et leur possible dissémination. Les ZAD (...) ne veulent pas uniquement empêcher un aménagement mais y substituer autre chose, et c’est l’audace de ce programme, aussi rudimentaire soit-il, qui commence à perturber les partisans du nihilisme de la croissance. »