Accueil > Alternatives > 1 700 Hollandais deviennent propriétaires de leur électricité en 13 (...)

Alternatives

1 700 Hollandais deviennent propriétaires de leur électricité en 13 heures

Energie partagée

lundi 14 octobre 2013

Au Pays-Bas, une plate-forme de levée de fonds citoyens a permis de récolter 1,3 million € en seulement 13 heures auprès de 1 700 citoyens hollandais qui ont ainsi conjointement acheté leur propre éolienne.


La plate-forme Windcentrale a permis la vente des 6 648 parts coopératives de 200 € chacun, d’une éolienne Vestas de 2 MW. Avec cette récolte de fonds, elle a annoncé avoir atteint un record mondial de vitesse.

Chaque part correspond à 500 kWh de production d’électricité par an, sachant que la consommation moyenne d’énergie par ménage au Pays-Bas est de 3 500 kWh. Durant les 12 prochaines années, les 6 648 propriétaires seront directement connectés à cette éolienne et pourront consommer une partie de sa production.

En plus du prix des actions, les co-producteurs paieront également un forfait annuel de maintenance de la turbine (23 euros). Si les prix de l’éléctricité n’augmentent pas structurellement sur les 12 prochaines années, les bénéficiaires de cette production éolienne continueront de profiter de coûts d’éléctricité moins élevés que les autres consommateurs. Et si les prix de l’énergie s’envolent (ce qui est probable), les co-investisseurs feront de très importantes économies.

Windcentrale, basée à Amsterdam, a été fondée en 2010 dans le but d’accélérer la transition énergétique aux Pays-Bas. Au total, la levée de fonds via la plate-forme a déjà permis à près de 7 000 ménages d’acheter des parts d’éoliennes.

"On se doutait que les choses allaient bouger rapidement, mais personne n’avait anticipé cette ruée vers les parts éoliennes qui a eu lieu hier soir. Un nombre croissant de citoyens souhaitent générer leur propre électricité », indique Hans Reitsma, fondateur de Windcentrale.

« Installer des panneaux solaires sur son toit n’est pas toujours possible si bien que les parts d’éoliennes (...) donnent à toutes et à tous la chance de prendre les choses en main et de générer sa propre électricité renouvelable. En conséquence, l’intérêt pour nos parts coopératives d’éoliennes s’est révélé très important, et continue d’augmenter".


Source et image : Energie partagée

Lire aussi : En Allemagne, ce sont les citoyens qui mènent la transition énergétique

Info

  • La grenade « offensive » qui aurait tué Rémi Fraisse au cœur de la polémique

    Gaspard Glanz et Camille Martin (Reporterre)

    Rémi Fraisse a-t-il été tué par une grenade offensive ? Alors que les premiers éléments de l’enquête semblent attester cette hypothèse, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé la suspension de l’utilisation de cette grenade qui suscite le débat. Reporterre fait le point sur le recours à cette arme lors des manifestations et sur les réactions politiques.

Tribune

  • Thomas Sankara, le président qui roulait en Renault 5

    Christophe Goby (CQFD)

    Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987, est devenu un mythe de courage et de dignité. Assassiné en 1987, il avait fait de l’anti-impérialisme son combat. Un président intègre, dont le souvenir reste gravé dans la mémoire des peuples, alors qu’en ce moment même, au Burkina, les jeunes s’opposent au nouveau coup de force constitutionnel de l’actuel président, Blaise Compaoré.

  • EDITO - Un crime du pouvoir socialiste

    Hervé Kempf (Reporterre)

    Le décès de Rémi Fraisse au Testet est le résultat d’un crime : celui des responsables socialistes qui ont piétiné la loi et la démocratie pour ne laisser d’autre issue que la violence.