Accueil > Alternatives > Des cours universitaires en ligne et gratuits

Alternatives

Des cours universitaires en ligne et gratuits

Orchestre poétique d’avant-guerre

lundi 2 décembre 2013


L’Université catholique de Louvain, l’École normale supérieure, l’École normale supérieure de Lyon, l’École polytechnique, l’École polytechnique fédérale de Lausanne et l’Université de Montréal lancent le portail « Océan », ont annoncé les universités dans un communiqué commun lundi 18 novembre. Ce portail va structurer l’offre francophone de « formations en ligne ouvertes à tous » (FLOTs), des cours francophones en ligne gratuits.

L’Université catholique de Louvain, déjà présente sur une plate-forme internationale destinée à héberger des cours en ligne (edX), compte actuellement deux cours sur ce portail francophone. « Le rôle des universités c’est la construction et la diffusion du savoir. Ici on a une possibilité de diffusion moderne », explique Vincent Blondel, coordinateur du projet Océan pour l’UCL. « Nous n’avons pas d’intérêt financier, les cours sont gratuits. Il s’agit simplement du rôle sociétal de l’UCL. »

« Océan souhaite favoriser le développement d’une offre de FLOTs, qui contribuera à l’enseignement dans les régions francophones », indique le communiqué. « Il s’agit là d’un enjeu de taille pour les 220 millions de francophones dans le monde et les 100 millions de personnes apprenant le français. » « Ces cours permettent à tout un chacun de suivre un cours qui l’intéresse, peu importe sa localisation », indique Vincent Blondel. « Près d’un tiers des gens qui suivent un cours en ligne le font par simple intérêt. Puis il y a aussi les étudiants qui ne sont pas encore inscrits et qui veulent s’informer sur les cours et leurs degrés d’exigence. » Le portail Océan devrait à terme proposer des cours de toutes les facultés de différentes universités francophones belges et internationales.


Source : Opa-infos.

Ecouter aussi : Pourquoi l’éducation populaire va-t-elle contre la fatalité ?.

Info

  • Derrière Center Parcs, un groupe en difficulté qui survit grâce aux cadeaux de l’Etat

    Andrea Barolini (Reporterre)

    Le tribunal administratif de Grenoble dira ce matin s’il suspend les travaux du Center Parcs de Roybon.

    Forêt rasée, zones humides détruites, espèces menacées... Telle est la réalité du projet Center Parcs, au nom des retombées économiques. Mais derrière Center Parcs, il y a un groupe, Pierre et Vacances, aux finances fragiles. Enquête sur un système qui survit grâce aux cadeaux fiscaux et à l’argent public.

Tribune

  • CHRONIQUE - Décroissant ! Qu’il est difficile d’avoir raison tout seul...

    Vincent Liegey

    Susciter le débat est difficile quand on s’attaque à la société de croissance. « Comment s’ouvrir sans pour autant rompre avec la pertinence de notre pensée ? Comment être radical sans sombrer dans l’extrémisme ? (...) Comment s’ouvrir à l’autre pour ne plus avoir raison tout seul ? Car avoir raison tout seul, c’est avoir tort. »

  • Les drones c’est pas nous ! Mais la fermeture de Fessenheim, Mme Royal, ça peut être vous

    Isabelle Attard, Clémentine Autain, Julien Bayou, Noël Mamère, Corinne Morel Darleux

    Le gouvernement a promis l’arrêt de Fessenheim. Mme Royal évoque la possibilité de fermer deux réacteurs mais semble hésiter. Aidons-la à choisir : il faut fermer Fessenheim. Il est temps de respecter la promesse et d’écouter l’expertise développée par les organisations citoyennes et militantes.