Accueil > Ecologie > Pourquoi l’écologie apporte-t-elle la joie ?

Ecologie

Pourquoi l’écologie apporte-t-elle la joie ?

Pierre Rabhi

jeudi 21 juin 2012


http://www.reporterre.net/IMG/mp3/R...

Première mise en ligne sur Reporterre le 18 février 2010.

Pierre Rabhi est agriculteur et écrivain.

Son site : http://www.pierrerabhi.org/blog/ind...

Lire aussi : La beauté, pour résister http://www.reporterre.net/spip.php?...

Info

  • Les études sur les pesticides sont menées sans respecter la loi

    François Veillerette (Générations futures)

    Depuis 2009, la réglementation européenne impose de mener les évaluations de pesticides en prenant en compte toutes les études existantes. Or une enquête de Générations Futures et PAN Europe révèle que cette loi est bafouée. Dans un sens favorable aux fabricants de pesticides...

  • Testet : les lycéens se révoltent contre le massacre de la nature et la violence policière

    Grégoire Souchay (Reporterre)

    À Gaillac, Castres, Albi, des lycéens ont bloqué leur établissement pour protester contre la destruction de la zone humide. Pendant ce temps, la justice rejetait les recours des opposants, infligeant même une amende à l’association plaignante ! Tandis que le président du Conseil général a reconnu que le projet était... surdimensionné. Et les fonds européens pourraient ne pas financer le massacre. Une farce tragique et grotesque.

Tribune

  • CHRONIQUE - Je ne voterai pas la confiance

    Noël Mamère

    « Pourquoi entretenir l’illusion qu’une majorité continue à soutenir ce gouvernement ? » Noël Mamère refuse sa confiance au gouvernement Valls et s’en explique sur Reporterre : « Je ne laisserai pas au FN ou à Sarkozy, le monopole de l’opposition à ce pouvoir déliquescent qui est en train de tuer l’espérance de la gauche » et qui « agit délibérément contre l’écologie politique. »

  • Moins de croissance, c’est plus d’emploi

    Jean Gadrey

    Il n’est pas d’antienne plus tenace que celle de la croissance, rabâchée en choeur par les médias perroquets. C’est qu’il s’agit là d’une croyance quasiment mystique : « Pour combattre le chômage, il faut une croissance forte. » Mais en fait, moins de croissance serait au contraire bénéfique à l’emploi.